Le blog du coton tige

La vie, les pensées, le journal, les erreurs, les étapes, les problèmes, les projets, les amours, les larmes, les doutes, les espoirs d'un coton tige comme les autres.

mardi 6 juin 2006

Mardi c'est saucisses-lentilles.

Cette nuit j'ai rêvé que j'accouchais.
Je ne pense qu'à ça depuis un an.
FAIRE UN BEBE.
Bientôt deux ans que je fréquente Presque Copain.
Un an de relation officielle.
Puis une séparation officielle.
Mais une relation officieuse.
Il faut se rendre à l'évidence: je vais super bien.
Il faut arrêter de se voiler la face:
Quand je vais mal, c'est parce que je ne vois pas assez Presque Copain.
On est loin d'être le couple parfait.
Est-on vraiment un couple d'ailleurs?
A partir d'où commence le couple?
Il me rend merveilleusement heureuse.
Il accepte mes failles, mes crises d'hystérie, ma démesure, nos engueulades.

Il ne me laissera pas tomber sous prétexte que je suis trop fragile.

Il me fait rire.
Un jour on fera un bébé.
Même plein si il faut.
Il me fait me sentir belle.
Il aime mes fesses, même si moi elles me traumatisent.

Tiens j'ai regardé mes photos de vacances de l'été 2004.
Année de ma dépression.
ça m'a fait tout drôle les photos de moi en maillot de bain,
où je suis super bronzée,
avec des cernes jusqu'au nombril,
et où je pèse 47 kilos.

C'est hallucinant: j'avais vraiment la taille mannequin.
On voyait mes côtes et tout et tout.

Je me trouvais bien d'ailleurs à l'époque.
ça rendait malade tout mon entourage que je me trouve si bien.
Mais voilà: certes j'avais perdu ma culotte de cheval,
mais je pleurais devant mon steak à l'hippo
et je me nourrissais de thé et de marlboro.

Honnêtement, j'ai quand même eu un petit pincement au coeur de me voir aussi mince.

Aujourd'hui je fais 7 kilos de plus.

Et y en a trois et demi par fesse.


Ce matin j'ai passé un moment délicieux.
J'ai dormi chez Presque Copain.
On est parti tous les deux en train, il avec une tête pas possible.
Il a toujours une tête atroce au réveil.
Puis je suis allée prendre un petit dèj dans le quartier parisien où je bosse.
Il y avait des hommes d'affaire qui lisaient le Monde en mangeant leur croissant.
Il y avait les Desesperate Housewives qui papotaient devant leur thé.
Il y avait plein de minettes fashion-victim aussi. Elles glandent vraiment rien ces étudiantes.

Puis je suis allée bosser, sous un beau soleil.

C'est atroce un post dégoulinant de bonheur hein.

Chacun son tour, ma belle.

Posté par coton tige à 14:11 - Mai 2006 - Commentaires [25] - Permalien [#]

Commentaires

    Ouais...

    Mais vos enfants seraient trop beaux, ce serait pas du juste pour les autres!

    Plus sérieusement : je rêvais souvent il y a peu de mon accouchement, aussi (ou de mon non accouchement, le bébé préférant rester dans mon ventre) mais c'était plus symbolique, c'était en période d'attente. Depuis que j'ai du boulot, ce rêve a totalement disparu.

    Sinon, je t'ai vue en vrai et je pense qu'avec 7 kg de moins, tu serais beaucoup moins jolie. Ce n'est que mon avis mais je trouve que tu es très bien comme tu es et tu n'as pas du tout à rougir de tes fesses (ni du reste, hein!)

    Posté par Nina, mardi 6 juin 2006 à 14:57
  • Qui a t-il de plus réconfortant que de s'aimer soi-même et de se savoir aimer par les autres ?

    Posté par tphosphore, mardi 6 juin 2006 à 14:59
  • Ca fait plaisir

    de lire du soleil !

    Posté par Fantomette, mardi 6 juin 2006 à 14:59
  • Un post plein de bonheur et de légereté ça fait du bien parfois.
    Merci Presque Copain!
    PS: les couples parfait n'existe pas... ou alors pas longtemps.

    Posté par Mary, mardi 6 juin 2006 à 15:03
  • Quelles horreurs ces mannequins dont on voit les côtes ! Je ne me vois pas me frotter à des côtes saillantes, j'aurais peur de les casser ou de m'y faire mal. Rien que la pensée de poser ma tête sur un squelette, beurk !
    Reste comme tu es !

    Posté par Cristophe, mardi 6 juin 2006 à 16:01
  • Bah, on dira bien ce qu'on voudra, j'ai l'impression qu'on envie toutes un peu les nanas très minces: j'ai aussi un pincement au coeur lorsque je regarde des photos de moi, prises au début 2004, où je pesais 95 lbs. Mais bon, la réalité est que, si on veut des enfants et manger normalement, c'est clair qu'on prend un peu de poids, sinon, c'est impossible.

    Et un post dégoulinant de bonheur, c'est pas atroce, ça fait du bien à lire.

    À bientôt!

    Posté par Magie, mardi 6 juin 2006 à 16:13
  • Ha les femmes...

    Je ne crois pas a tes fesses culotte-de-chevalesque tant q j ai pas vu une photo, non mais.
    Vous etes toute tant traumatisée par votre poids SIC !!!

    Bon ben que dire de plus, c est trop cool si ca degouline de bonheur. Savoures et te laisse pas detourner de cette voie par qq mauvaises pensées que ce soit non mais

    Sur ce je vais me rentrer... et tenter de faire un BB non mais LOL

    Posté par sebseb, mardi 6 juin 2006 à 17:08
  • Au contraire, cela fait du bien. A ton moral et à celui des autres.

    Posté par Karl Axel, mardi 6 juin 2006 à 19:14
  • Continue à faire "dégouliner" tes posts, Coton, c'est un régal pour tes lecteurs...on adore, on en re-veut, on en re-re-veut!!

    Posté par MissTortue, mardi 6 juin 2006 à 21:15
  • Encore une série de note qui finira par un "Tout ça pour ça..."

    Posté par La Quiche, mardi 6 juin 2006 à 21:20
  • on y arrive.. plus que quelques pas et tu seras rendus !!!

    continue de dégouliner de bonheur cela te va bien

    Posté par Wil, mardi 6 juin 2006 à 22:16
  • Le bonheur, c'est comme la confiture ...

    "C'est atroce un post dégoulinant de bonheur hein."

    => Bof, ça va. ça passe vite. Surtout quand on lit un paragraphe sur deux :p

    Posté par ekcolnhoj, mardi 6 juin 2006 à 23:19
  • Ben je suis peut être pas une experte mais je dirais que ce que tu vis avec Presque Copain ça s'appelle un couple et que ce que tu sens dans ta poitrine lorsque tu es avec lui ça s'appelle de l'amour.
    Mais bon, ça reste mon avis, hein.
    Pour ce qui est de ton rêve d'accouchement, la naissance en psychanalyse est toujours associée à l’idée de renouveau, d’évolution et de maturation : Naître, c’est faire mourir une partie de soi pour grandir et mûrir.
    Tu as saisi le message subliminal?

    Posté par CarrieB, mercredi 7 juin 2006 à 00:09
  • Coucou coton tige!! (quel affreuse idée ce nom...)

    Je viens de lire avec intêret tout ton blog (tout entier, tout entier...)
    Je le trouve si sincère et si vrai (sincère faut pas pousser...)
    mais ce qui m'as fait vraiment frémir ce sont les scènes de sexes... (arf, je sais pas comment lui dire...)
    Bref, saches que je te lis chaque jour (enfin quand elle décide à poster...)
    Non sans blague, je te trouves impect!
    bises. Aurélie

    Posté par Ta nouvelle fan, mercredi 7 juin 2006 à 03:55
  • Blablabla Coton! c'est quoi ce bonheur à la con, hein? Tu te fous de ma gueule ou quoi? Et pourquoi pas faire comme Mary et appeler Presque-Copain NAmoureux non plus? Pfff...tout fout le camp!

    Posté par Karma, mercredi 7 juin 2006 à 11:55
  • le couple commence...

    où s'arrête le célibat !!! Faut tout t'expliquer hein !
    L'exclusivité me semble pas mal pour définir un couple, la complicité, les fous rires, les engueulades, tout ce qui fait le quotidien.
    Ne fais pas une famille Ingalls quand même... pitié, pitié, pitié !

    Posté par flottante, mercredi 7 juin 2006 à 14:11
  • Ahhhh ben moi j'aime bien voir coton tige comme ça!
    C'est bien de ne pas savoir si vous etes un couple; ça enlève le coté officiel.
    Mais tu couches avec là?

    Posté par larouquine, mercredi 7 juin 2006 à 14:54
  • Dégoulinant, dégoulinant. On a vu pire, non?

    NOn?

    Bon peut-être que c'est le pire...ça montre qu'il existe autre chose en toi, quelque chose de différent. (Effectivement...Tout ça pour ça.)

    Posté par Ponxha, mercredi 7 juin 2006 à 15:17
  • Salut, je sais pas ce qu'il se passe, peut être le soleil aussi, habituellement je lis les blogs, dont le tien, et ne commente pas, mais là...
    J'aime bien ton texte, il est assez simple mais très parlant dans ce qu'il suppose, et j'imagine que ca interpelle pas mal d'entre nous. Ca fait plaisir, même si ca me concerne pas.

    Posté par alatriste, mercredi 7 juin 2006 à 17:26
  • elle écrit très bien cette fille!!

    Posté par Ta nouvelle fan, mercredi 7 juin 2006 à 22:31
  • Besoin d'aide

    Dis coton tige, ca fais un moment que je lis ton blog et je dois dire ke je suis tes péripétie avec attention.
    Mais dis moi, je voudrais te poser une kestion. SUr mon blog je n'arrive pas a mettre de compteur comme tu l'as fait. J'ai réussi a créer le compteur, mais je n'arrive pas a l'inserer sur mon blog (canalblog) pourais tu m'aider ?
    Bisous

    Posté par Melle Paupiette, mercredi 7 juin 2006 à 23:22
  • 3 et demi par fesse ...
    c'est comme un chameau à l'envers alors ? =

    Toute plaisanterie mise à part, ça me fait plaisir de ne pas te voir au fonds d'un trou que tu aurais consciencieusement creusé ...

    Et puis le bonheur est toujours changeant, alors profites en bien et prends des forces pour affronter les petites difficultés

    ++

    Posté par Folen, jeudi 8 juin 2006 à 10:05
  • Tu peux me donner les details de ton régime thé marboro. Je prépare l'été, je fais café rothman rouge. J'ai pas l'impression que ça marche ... disons que j'ai faim ... alors je mange ...contente que tu te sents bien

    Posté par Anny, vendredi 9 juin 2006 à 08:58
  • j aimerai bien raconter la même chose!!
    le seul point commun c'est les fesses....grrrrrr

    Posté par missparker, dimanche 11 juin 2006 à 21:11
  • j'adore te lire

    je repasserai souvent ici, c'est très personnel et coloré

    Posté par maribou, vendredi 1 décembre 2006 à 21:05

Poster un commentaire