Le blog du coton tige

La vie, les pensées, le journal, les erreurs, les étapes, les problèmes, les projets, les amours, les larmes, les doutes, les espoirs d'un coton tige comme les autres.

mercredi 14 juin 2006

Mercredi c'est gratin Dauphinois.

Hier soir j'avais pas un moral d'enfer.

Lors d'une conversation téléphonique avec Presque Copain nous abordons l'épineuse question de sa soirée foot. Je le vanne deux-trois fois sur le sujet, puis je lui dis en passant que Jeannot aussi est fan de foot (je l'avais eu par texto précédemment).

De là s'ensuit une énorme embrouille.

Presque Copain ne veut pas que je parle de Jeannot (ce qui ne m'arrive pas tous les quatres matins non plus) au vu de ce qui m'est arrivé d'une part et surtout du fait qu'il n'y a pas si longtemps je recouchais avec lui.

Certes je peux comprendre que d'entendre parler de Jeannot ne le fasse pas sauter de joie. Mais dans la mesure où je ne le fais que rarement, je pense qu'il pourrait l'accepter. Surtout, encore une fois, que notre relation est basée sur la confiance.

Bref, de là Presque Copain me hurle dessus en vociférant que peu de mecs accepteraient que je fréquente encore Jeannot, et que je devrais m'estimer heureuse de le revoir.

HEIN??? ça va pas bien ou quoi????

Je ne suis pas de ces filles à qui le mec peut interdire quoi que ce soit.

Je suis LIBRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

ça m'a rendue hystérique.
Je fais et dis ce que je veux et bien évidemment je vois qui je veux dans la mesure où je ne manque de respect à personne.

Bref PERSONNE n'a le droit d'entraver ma liberté.

Je revois Jeannot parce qu'il a été très important pour moi.
Est-ce bien? Est-ce mal?
Personne n'est à même d'en juger.

M'empêcher de parler de Jeannot c'est comme nier ce que j'ai vécu.

Evidemment je sélectionne ce que je dis, je ménage Presque Copain, j'en dis beaucoup plus à ma meilleure amie.

Après notre engueulade monumentale j'ai un peu médité sur tout ça, affalée sur mon lit, les yeux dans le vague.

Je scotchais sur mon portable qui affichait sereinement: 00h53, Mer 14 Juin.

Et puis ça m'est revenu dans la gueule comme un boomerang.

14 Juin, 14 Juin, ah merde.

Aujourd'hui il y a deux ans j'avalais tellement de médocs que j'en avais la bouche qui tombait, les yeux exhorbités et des tremblements incessants.

C'est fou la mémoire des dates.
C'est sûrement pas un hasard que cette engueulade tombe pile ce jour là.
Le corps garde en mémoire les faits marquants.
C'est aussi un 14 Juin 1999 que j'ai quitté le foyer familial.

Le 14 Juin 2004 c'était le début non pas de ma dépression, mais de l'hospitalisation.

Sur mon agenda de l'époque ya marqué SAMU puis le nom de l'hôpital où le service des urgences m'a transféré.

Hier soir dans mon lit je me suis rappelé à quel point j'avais eu mal.

A quel point mon amour pour Jeannot m'avait bousillé.

La souffrance ne se quantifie pas.

Aujourd'hui si je suis encore là c'est uniquement parce que j'ai oublié combien j'avais aimé, puis combien j'avais morflé.

Alors j'ai fait part de mon angoisse à Jeannot par texto.

Aucun soutien.
Il s'en fout.

Je lui ai alors renvoyé:

"Comment ai-je pu avoir la bêtise de croire que t'allais me remonter le moral toi qui n'était déjà pas capable de le faire à l'époque où tu étais censé être amoureux de moi?"

Ce à quoi il a répondu (textuellement, avec les fautes):

"Mais ouais biensure. J'ai un orale à 9h à caen. Ne me culpabilise pas stp."

...

Trois semaines d'HP.

Des tonnes de médocs ingurgités.

Dix kilos de perdus.

Des litres de larmes.

C'est beau l'amour.

Et vous savez qui m'a remonté le moral en ce joli 14 Juin?

Presque Copain est un être formidable et je suis une peste.

Posté par coton tige à 13:02 - Juin 06 - Commentaires [31] - Permalien [#]

Commentaires

    Prem's ???

    Si Nina ne m a pas devancé entre-tps LOL

    Posté par sebseb, mercredi 14 juin 2006 à 13:24
  • Oui, tu es une fille libre...ok ok ok...c'est bien beau tout ça. Mais si tu veux former un pseudo couple, tu la rognes un peu la liberté. C'est comme ça. Que Presque Copain supporte pas d'entendre parler de Jeannot, ça peut se comprendre aussi. Il était au premières loges quand il t'a rammassé. Il t'aime. Tu dois aussi comprendre qu'il puisse pas le voir en peinture, non?

    Posté par Karma, mercredi 14 juin 2006 à 13:25
  • Oups, j'avais mal lu la phrase "encore heureuse que...".
    Du coup, je retire.

    Posté par Karma, mercredi 14 juin 2006 à 13:28
  • Bon, a present je comm ;)

    Ouais bon, franchement, je vais pas te juger
    mais je comprends presque copain...

    Ca me foutrait aussi les boules que tu me parles de Jeannot, au peu que j en ai lu sur ton blog.

    OK tu filtres mais... j ai ete plus ou moins dans la situation de presque copain. Ce serait over long a raconter mais bref... Je suis de ceux qui pronent le table rase sur l'ex/les exs.

    Ma copine a ete mariée, on est sorti ensemble, elle l etait toujours. Depuis elle l a quitté mais son ex mari ne m interesse pas tout simplement.

    Comme Jeannont pour PC je pense.

    Enfin... on ne refai tpas la psychologie feminine hein Et il (l autre con la) fait partie de ta vie et de toi c'est sûr.

    Mais mettre en 'opposition/competition' Presque Copain et ton ex/l autre con, c'est pas franchement faire preuve d'une finesse extreme !!!

    Bon, j ai fait le 'moralisateur' a 2 balles mais... j'sais pas moi, imagine Presque Copain revoit son ex, limite ils couchent ensemble... T en aurai rien a peter ?!?!?

    Posté par sebseb, mercredi 14 juin 2006 à 13:29
  • Pis...

    vous etes toutes les memes,
    me suis aussi fait pourrir parce q je souhaitais regarder l EDF hier soir !

    C est vrai que pour ce q ca a donné !!!
    Karma : tu as vu ca ou 'encore heureuse que...' ???

    Posté par seb, mercredi 14 juin 2006 à 13:41
  • Pis...

    vous etes toutes les memes,
    me suis aussi fait pourrir parce q je souhaitais regarder l EDF hier soir !

    C est vrai que pour ce q ca a donné !!!
    Karma : tu as vu ca ou 'encore heureuse que...' ???

    Posté par seb, mercredi 14 juin 2006 à 13:45
  • Reconnaître être une peste, je trouve que c'est vraiment une trés bonne chute à tout ça. Parceque, même si Karma revient sur ce qu'il a écrit, la liberté, il faut savoir jouer avec. Si le mec dont tu es amoureuse (ou le père de tes gosse, etc.) te dit que sa liberté, c'est de pas vivre avec toi, de te laisser en plan avec les gosses, de coucher avec ta meilleure copine, je suis vraiment pas sûr que l'argument massue de la liberté tiendrait longtemps la route.
    Cela dit, PC, quand il dit que tu as de la chance de revoir Jeannot, se la joue un peu grand seigneur, alors que si ça le faisait vraiment si chier que ça, il lui suffirait de ne plus te voir, et point barre. Parceque ça aussi c'est sa liberté.
    Comme quoi, la liberté c'est bien, mais c'est pas ça qui rapproche les êtres humains.

    Posté par babel, mercredi 14 juin 2006 à 13:55
  • Il faut se rappeler de ses erreurs, de ses momments de tristesse et de joie. Pour s'accepeter soi-même et accepter les autres.

    Posté par tphosphore, mercredi 14 juin 2006 à 13:58
  • Je trouve cela touchant que Presque copain soit agaçé que tu lui parles de Jeannot.
    Je trouve que c'est une belle preuve de l'importance qu'il te porte.
    Tu n'oublieras jamais Jeannot, certes...mais efforces toi d'en parler moins à Presque Copain. Il mérite bien ça, n'est-ce pas?

    Posté par Elysa, mercredi 14 juin 2006 à 14:00
  • liberté ...

    Ma liberté c'est effectivement de voir qui je veux, sans demander d'autorisation à qui que ce soit.
    Par contre, parler de ces "qui je veux" avec mon homme, je ne considère pas que ce soit vital, d'autant que je sais que ça le fait souffrir (au pire) ou, au mieux que ça ne l'intéresse pas ...

    Posté par cece, mercredi 14 juin 2006 à 14:16
  • 1ère fois

    salut, je suis une transfuge de chez batracien...je voulais découvrir un peu ton univers, au delà des comms que tu laisses chez lui...et là, grosse tarte dans ma gueule! En commençant la lecture de ce post, je me dis: "quel con, il peut pas s'empêcher d'être jaloux...chacun sa liberté! Et puis, j'ai compris, sa douleur de t'imaginer repartir vers cette descente aux enfers, impuissant face à ta mémoire sélective finalement...Mais tout t'est revenu, douloureux et salvateur à la fois. Il est ton présent, peut être ton avenir, et de ce passé là, mieux vaut faire table rase...il te protège de l'autre comme de toi même. Il t'aime.

    Posté par johanna, mercredi 14 juin 2006 à 14:26
  • J'ai une question toute bete ... peut etre meme sans queue ni tete, ou digne d'une nana qui a manque un episode mais ... actuellement, c'est officiel avec presque copain ou c'est toujours comme avant ??

    Posté par Pinkophage, mercredi 14 juin 2006 à 14:45
  • Pink, ils sont HEUREUX, voilà tout.

    Posté par Elysa, mercredi 14 juin 2006 à 15:03
  • Même si la confiance est ce qui cimente le couple, je pense qu'il n'est pas bon de tout se dire.
    J'ai envie d'avoir des relations plus saines avec mon ex (que je suis forcée de revoir pour de grandes occasions de temps à autre), alors je lui ai envoyé un mail "ne soyons pas amis, mais ne restons pas fâchés" en gros c'était ça. Mon Lewis connait tout de ma vie (notamment sentimentale, en lecteur assidu qu'il était de mon blog). Mais s'il y a bien un sujet dont je ne veux pas lui parler, c'est de mon ex, qui m'a fait tellement souffrir. Et c'est dur de tenir ma langue, je voudrais n'avoir aucun secret pour lui... heureusement, il y a des amis à qui je peux en parler !
    Bref, beaucoup de baratin pour dire qu'il t'aime, donc son attitude est largement compréhensible ; mais cette histoire avec Jeannot t'a aussi forgée, et Presque Copain ne peut pas faire comme si Jeannot n'existait pas, ou plus.
    Rah, c'est compliqué les histoires simples parfois.

    Posté par Banana, mercredi 14 juin 2006 à 16:08
  • -----

    Ma Coton,

    Je prend la plume pour commenter d'une pierre deux coups, ce billet et le précédent.

    A la lecture du précédent, je voulais te taquiner et te dire que tu étais une vraie “peste ” (ton humoristique/moqueur). Mais je me suis dit que bien d'autres mâles s'en chargeraient. Peut être est-ce le cas, je n'ai pas lu les commentaires...

    Puis, en lisant ce dernier billet, je me suis dit : "Allez, faut lui écrire un p'tit truc, là, quand même! Parce que, hein!..."

    DONC : tu es quand même une sacrée Peste! C'est bien vrai. Ca m'amuse qu'on ait pensé au même qualificatif, tiens!

    Tu es pourtant si douée, d'habitude. Tu sais comprendre les gens, anticiper. Les profils psychologiques, et les réflexions que tu fais sur la vie, en générale. Les épreuves que tu as traversé. Etc.

    Comment est-ce possible que tu me sortes une phrase pareil?!??? "dans la mesure où je ne le fais que rarement, je pense qu'il pourrait l'accepter." Non!!! NON NON et NON! Et il a bien raison, de ne pas accepter. De ne pas céder, et même de te tenir tête jusqu'à ce qu'il y ait embrouille, même! Il est intègre, et il garde sa position. Je ne le connais pas, mais je suis persuadé qu’il a raison. C'est à toi d'avoir la décence et l'intelligence de ne pas remettre ça sur la table. Ce n’est pas une question de te priver de ta liberté, et de rayer ce que tu as vécu. Mais juste de comprendre qu’il y a des choses dont il n’est nul BESOIN de parler, et surtout avec des personnes en particulier. Ca arrive comme un cheveux sur la soupe. Tu serais ma femme, je t’aurai dis “Tu cherches un prétexte pour qu’on s’engueule, là, ou quoi?!” Enfin, je veux dire raviver ce souvenir, avec Presque Copain, comme ça “juste pour papoter” c’est une attitude assez bête. Ne trouves-tu pas (avec le recul?) Si tu as un problème, tu lui dis (je suis sûr qu’il comprend celà) mais ne lui demande pas de rester impassible quand tu lui “parlera de ce qu’aimait Jeannot” comme ça, de temps à autre. Si tu avais été un homme, je t’aurai dit que tu n’avais aucune “classe”, que tu n’étais pas un “gentleman”. Mais tu es une fille. Donc, je dirai juste que tu es une peste capricieuse.

    Bon, je fais rarement des comm méchants, et que je suis en train de me rendre compte que ça tourne au vinaigre ce que j'écris. Je te prie de m'excuser PAR AVANCE, car je vais juste terminer sur ma lancée, et après, je redeviens le gentil MDLL qui n’a jamais dit un mot plus haut que l’autre.... : REMBALLE TA FIERTE, BORDEL! (j’avais prévenu, hein, je m’énerve rarement, mais là, je suis lancé!... ) )

    Bon, j’arrête, mon comm fait 20 pages!... pfff

    Posté par Master DeLaLouze, mercredi 14 juin 2006 à 16:15
  • Très chère Coton Tige.

    Lorsque tu écris "M'empêcher de parler de Jeannot c'est comme nier ce que j'ai vécu.", je comprends ce que tu veux dire. Tu as certes vécu une descente aux enfers, mais c'est important de t'en souvenir (ça t'en évitera une autre). Mais comme Presque Copain sait ce que tu as vécu, je comprends aussi qu'il soit susceptible lorsque tu lui parles de Jeannot.

    Et si tu lui disais qu'à présent, tu es bien remise de Jeannot (n'est-ce pas ce que j'ai compris?), mais que, justement, tu ne peux nier ton histoire, ta vie?

    C'est un charmant type, ce Presque copain. T'as de la chance.

    Posté par Magie, mercredi 14 juin 2006 à 17:34
  • Bon ma Coton chérie, apparemment aujourd'hui tout va mieux vu que tu parles de lapin rose!!
    Mais sinon d'accord sur le fait que
    -un mec a rien le droit de t'inderdir
    -ne pas revoir son ex c'est nier ce qu'on a vecu avec
    -la memoire des dates c'es franchement flippant.
    Parfois je me demande comment je peux etre autant d'accord avec une nana si différente de moi (mais que j'aime bcp hein attention)?
    Ah oui c'est vrai, la connaissance de la souffrance.

    Posté par larouquine, mercredi 14 juin 2006 à 18:50
  • La Rouquine, d'accord avec toi. Un mec n'a pas à interdire à sa nana de faire quoi que ce soit. Maintenant, tu fermes ta grande gueule et tu rentres à la maison. Et tu éviteras de sortir sans ta burqa, femme indigne!!!

    Posté par Karma, mercredi 14 juin 2006 à 18:52
  • Si la fille que j'aimais, avec qui je passe beaucoup de temps, qui qualifie notre relation d'officieuse me parle de son ex qui est (en essayant d'être objectif) une des pires expériences qu'elle a vécu (sans parler de lui et de son attitude, il suffit de juste regarder les conscéquences) et avec qui elle ressort parfois !
    je ne serais jamais aussi patient que Presque Copain.
    T'entendre parler de liberté me fait penser à égocentrisme et je me demanderais sérieusement ma place réelle dans ton coeur.

    Bref il t'a apporté beaucoup de malheur et il continue apparement ... mais c'est sur que c'est ton choix et ta liberté de le revoir, de t'enrichir de ce qu'il peut t'apporter
    (je n'ai pas mis ce qu'il peut t'apporter de bien car là vraiment ...)

    Lui parler de Jeannot, alors que tu te sents merveilleusement bien avec lui ...
    mais bon, continue comme ça et tu pourras sans doute revoir Jeannot autant que tu le voudras, sans Presque Copain à mon avis, mais la liberté n'a pas de prix hein ?

    ++

    Posté par Folen, mercredi 14 juin 2006 à 20:00
  • Hihihi Karma:
    J'avais oublié qu'on étais marié, faudrai peut etre faire l'annonce officielle un de ces quatres? Coton tu t'en charge? Moi je ne peux rien faire il me cloisonne à la maison. Merci d'avance

    Posté par larouquine, mercredi 14 juin 2006 à 21:18
  • Pff mon comm' est bourré de fautes.. Honte à moi, au moins l'autre aura une raison de me lapider!

    Posté par larouquine, mercredi 14 juin 2006 à 21:20
  • Séduction - Nom féminin

    Jeannot est un séducteur.
    Un séducteur ne séduit pas pour être heureux.
    C'est un travailleur à la chaîne et non un hédoniste. La répétition est l'horizon de son existence. Si l'on ne le comprend pas, la séduction peut apparaître comme une conduite d'échec.
    Et elle l'est pour celui qui ne peut vivre qu'à travers les liens d'un sentiment réciproque.

    Posté par Romain, mercredi 14 juin 2006 à 22:45
  • nooooon, t'as pas le droit d'en faire une date maudite, le 14 juin c'est mon anniversaire !

    Ceci dit... mon Jeannot perso, celui qui m'a bousillé le coeur a eu le cran de m'envoyer 2 messages aujourd'hui pour me souhaiter mon anniversaire. Comme ça, tranquille, l'air de rien, dans le genre "il ne s'est rien passé".
    10 kg perdus aussi, et ma vie partie en live. Vive l'amour !

    Je ne sais pas si ça vaut la peine de s'accrocher à ces vieilles histoires, en fait. Même dans le but de ne pas recommencer les mêmes conneries. Même si elles ont été extrèmement importantes.
    Autant aller de l'avant, tourner véritablement la page, avec la personne que l'on aime, maintenant. Le reste est derrière.
    Et je me dis que c'est normal que les personnes qui nous aiment piquent des crises à la seule mention du nom du vampire... elles nous ont ramassées à la petite cuillère et/ou aidées à nous reconstruire, et si nous on a oublié l'état dans lequel on était (résilience, résilience...), elles s'en souviennent bien, elles...

    Posté par , jeudi 15 juin 2006 à 00:43
  • je me reconnais dans cette histoire le fait de faire confiance à quelqu un qui s enfou....
    BORdel....

    vive presque copain!

    Posté par missparker, jeudi 15 juin 2006 à 12:43
  • quel est le status reel avec presque copain s il te plait? Selon cette donnée, cela change du tout au tout ce qu il est possible de penser de sa reaction... Si c'est ton "amoureux officiel", je pense (donc je fuis) qu il n'a pas a supporter de t entendre en parler. Car si tu cherches a conserver Jeannot dans ta vie, d'un premier coup d oeil rapide, peut etre que presque copain en a de une tres mauvaise opinion ...pour t avoir vu en prendre "plein ta frimousse".

    Posté par R Kipling, jeudi 15 juin 2006 à 13:48
  • Bon, moi je vais y aller aussi de mon commentaire un peu cash... Si tu te demandes pourquoi PC le prend mal, c'est que tu manques singulièrement de psychologie... Essaie de te mettre toi juste 5 mn à sa place mm ? Affirmer sa liberté ce n'est pas faire souffrir il me semble. Affirmer sa liberté ce n'est pas non plus rester bloquée sur une relation malsaine qui t'a fait souffrir.
    Moi ce qui me me fait réfléchir, c'est cette attirance qu'on sent encore pour quelqu'un qui t'a envoyé au fond du trou. Ouiii, je sais, "une expérience aussi forte, ca laisse des traces", mais oui c'est ca. Contrairement au post de l'autre jour qui fleurait bon la lavande, moi je vois ici que tu n'as pas vraiment tourné la page, 2 ans après... Je commence à me demander si PC est vraiment ce que tu dis de lui, ou simplement ce que tu aimerais qu'il soit, dont tu essaie toi-même de te persuader... Snif snif
    Bon je ne gloserai pas sur les stéréotypes qui affirment que certaines nanas ne peuvent aimer qu'un mec qui les fait souffrir... J'espère que ce n'est pas ton cas !

    Posté par alatriste, jeudi 15 juin 2006 à 15:05
  • putain alatriste tu m ouvres les yeux

    Posté par missparker, jeudi 15 juin 2006 à 16:34
  • Alatriste:
    Je ne connais pas presque copain, je l'ai juste vu. Et il est clairement ce qu'elle dit qu'il est, sincèrement.
    Elle est parfaitement lucide sur leur relation, d'aillerus ca parait évident quand on sait qu'il n'y a pas de passion qui vient tout perturber..

    Posté par larouquine, jeudi 15 juin 2006 à 19:54
  • Salut Rouquine,
    enfin on dialogue un peu, dommage c'est sur le blog d'une autre, heureusement qu'elle est pas jalouse
    J'insiste pour dire que je ne juge pas, c'est juste que j'ai l'impression qu'elle ne va pas au fond des questions qu'elle se pose...
    La passion perturbe certes, mais elle motive parfois aussi. Personnellement, j'ai plus de 8 ans de passion derrière moi, ca fluctue mais elle est toujours là...

    Posté par alatriste, vendredi 16 juin 2006 à 17:13
  • Oh!

    Tu sais quoi, ca me rappelle beaucoup quelqu'un: moi.
    Sans vouloir te faire la morale ou quoi que ce soit, moi je te conseillerais de couper les ponts.
    J'ai eu mon Jeannot à moi, j'en ai bavé pendant deux ans à faire n'importe quoi, et aujourd'hui, je peux dire que même si j'ai encore des pincements au coeur, parce que merde, j'ai jamais autant, douloureusement aimé quelqu'un, je ne regrette pas que ce soit bien fini, et je m'interdis de le voir, parce que tant que je le voyais, je progressais pas, et je m'interdisais du coup le fait d'être heureuse avec quelqu'un.

    Bien sûr, il me manque parfois. Il me connaît à mort, il peut me reconforter vite fait, mais il me donnera jamais ce dont j'ai vraiment besoin.

    Mon copain (qui lui, me rend vraiment heureuse, et me soutient, et m'aime vraiment comme je suis) est incroyablement jaloux de mon Jeannot à moi, et je le comprends, parce que à demis-mots, il a compris ce qu'il représentait pour moi.

    Alors dis toi que si presque copain est si jaloux, c'est qu'il tient à toi...non?
    Ne t'accroche plus à Jeannot.
    Enfin, c'est mon humble avis.

    Posté par Cookie, lundi 19 juin 2006 à 11:01
  • Aïe, il me semble que des souvenirs affluent à ta lecture.Je suis passée par cet amour qui te flingue avec l'envie que tout s'arrête quand ça s'arrête !
    G gardé d contacts trés proches avec cet ex et c'est à prendre ou à laisser...
    Seul différence: Cet ex reconnait ses torts et moi les miens et on peut en parler librement sans se mentir ce qui nous rapproche.
    Garde confiance en toi , mais n'écarte pas celui qui tente de s'approcher, tu le regretterais aprés ma belle.

    Posté par tichat, mercredi 9 août 2006 à 11:27

Poster un commentaire